Azahara Cerezo
abstract
  • Le travail d’Azahara Cerezo est caractérisé par la recherche des relations d’invisibilité au sein de l’espace public et virtuel en tant qu’éléments de contradiction. Elle analyse l’idiosyncrasie des lieux à l’aide de matériel d’archives. When speed skating is brought into the spotlight a été créée lors de son séjour artistique à 1646 de La Haye réalisé grâce à la bourse d’échange octroyée par Bòlit. Elle se centre sur Antonio Gómez, patineur de vitesse espagnol qui a fait de la compétition sans aucun soutien des institutions espagnoles, et sur l’importance de ce sport dans la société néerlandaise.
  • territoire, archives, espace public, virtuel, La Haye, patinage de vitesse, patinoire, patineur espagnol, Antonio Gómez, personnalité, star sportive.

  • Azahara Cerezo | When speed skating is brought into the spotlight, 2014-2015

    Ce projet s’est déroulé pendant un séjour artistique de deux mois à 1646 de La Haye (Pays-Bas), fruit de la bourse d’échange entre le Centre d’art contemporain Bòlit (Gérone) et cette ville hollandaise. Il est centré sur le patineur de vitesse espagnol Antonio Gómez, qui a participé à différents championnats internationaux sans aucun soutien des institutions espagnoles. Bien que totalement inconnu dans son pays d’origine, aux Pays-Bas, il est devenu un personnage très populaire. Là-bas, le patinage de vitesse est pratiquement aussi important que le football, et les patineurs jouissent de la même reconnaissance et de la même admiration que les grands footballeurs. Avec ces éléments de base, elle recherche les rapports entre cette histoire personnelle et d’autres éléments comme la construction d’une personnalité/star sportive et le contexte social en vue de pénétrer plus en profondeur dans la culture et la société néerlandaises.

    Le résultat de l’installation sont deux vidéos, l’un montrant la compétition à laquelle participe le patineur espagnol « Speedy Gómez », et l’autre reflétant le montage annuel de la patinoire de La Haye. L’installation vient d’être complétée par 21 autographes de patineurs néerlandais, dont certains ont été achetés sur Ebay et d’autres sont des autographes falsifiés.

    When speed skating is brought into the spotlight, 2014-2015

    Installation
    Vidéo monocanal en loop, couleur, son, 1’30”. 1980
    Vidéo monocanal en loop, HD, couleur, son, 2’17”. 2014
    Série de 21 autographes, impressions numériques sur papier. 2014-2015
    Tailles variables

    Exposition et processus créatif

    interview
    biographie

    Azahara Cerezo

    Gérone, 1988
    Habite et travaille à Gérone

    Son travail est caractérisé par la recherche des relations d’invisibilité au sein de l’espace public et virtuel en tant qu’éléments de contradiction du territoire. Elle se base sur du matériel d’archives pour développer ses processus de création. Ses projets mettent en question l’espace urbain, l’histoire, les coutumes et les gens afin d’expliquer les idiosyncrasies de chaque endroit et de chaque situation. Son œuvre souligne les différences existant entre la dimension physique et la dimension numérique en tant que processus de globalisation. À travers un travail de terrain minutieux, elle parvient à bien cerner l’environnement en vue d’approfondir et de s’infiltrer dans la dimension personnelle et sociale des lieux.

    Ses travaux, souvent générés dans des résidences artistiques et/ou en collaboration avec d’autres artistes, reformulent la pratique artistique. Ils prennent généralement la forme d’actions en ligne, de vidéos expérimentales et d’installations.

    Licence en Communication audiovisuelle à l’Université autonome de Barcelone (2010) et mastère en Arts visuels et multimédia à l’Université polytechnique de Valence (2011).

    Parmi ses expositions figurent notamment « Espècies d’espais », au Musée d’art contemporain (MACBA) de Barcelone (2015) ; « The culture of ageing », au centre St James Cavalier, à Valletta, Malte (2015) ; « Arquitecturas de soledad », à la Fondation FIArt, Madrid (2015) ; présence au Festival Ingràvid 2015, Arts Santa Mònica, Barcelone, et au Musée de l’Empordà ; « We are here because you were/are (t)here », à Das weisse haus, à Vienne, Autriche (2014) ; « On Mediation », au Cercle Artístic de Sant Lluc, à Barcelone (2014) ; « Look into the Net », à l’Edith Russ Haus fur Medienkunst Oldenburg, Allemagne (2014), entre autres.

    Obtention de la bourse Bòlit Mentor (2015), de la bourse de voyage Roberto Cimetta Fund, Paris, France (2015) et de la bourse de création BaumannLab de Terrassa, Catalogne (2015).

    Réalisation de séjours créatifs à Nau Estruch, Sabadell, Espagne (2015) ; à 1646, La Haye, Pays-Bas (2014) ; à MoTA, Musée d’Art transitoire, Ljubljana, Slovénie, réseau TRIBE (2013) ; à Digital Arts Studios, Belfast (2012 et 2014), et à la galerie Golden Thread, Belfast (2014). Bourse Leonard de Vinci octroyée par l’Université autonome de Barcelone (2012).