siri-slide
abstract
  • Bien qu’architecte de formation, Andrés Siri explore très tôt d’autres domaines comme la photographie, la vidéo, le dessin et la peinture, la sculpture étant toutefois la discipline artistique qui lui permet d’analyser son bagage architectural le plus en profondeur. Pendant son séjour artistique à Bòlit Girona Creativa 2014, il réalise Parpalleig, une installation composée de photos et d’une vidéo où il se penche sur les effets de la lumière et des ombres sur l’architecture et provoque l’effet de clignement des yeux. Il rend les éléments imperceptibles visibles et montre la fugacité du temps à travers les ombres.
  • photographies, lumière, installation, architecture, éphémère, contraste, clignement.
  • Andrés Siri | Parpelleig, 2014-2015

    Pendant son séjour à Bòlit Girona Creativa 2014, son projet artistique a consisté à étudier les effets de la lumière sur l’architecture de la ville de Gérone. Il s’agit d’une séquence photographique en mouvement continu irrégulier et sensible où les photographies ont été manipulées afin d’explorer toutes les possibilités de contraste entre la lumière et l’ombre. Par cette œuvre, l’artiste veut rendre les éléments imperceptibles de la fugacité du temps à travers le passage des ombres. Grâce à un effet ressemblant au clignement des yeux, nous pouvons entrevoir les lumières et les ombres au-delà de ce qui nous entoure, voire les flashs de l’irréel dans le réel.

    Parpelleig, 2014-2015

    Installation

    98 photographies en noir et blanc, papier sur bois, et vidéo, avec composition de photogrammes

    Musique, son et édition : Leo Siri

    Enregistrement, mixage et édition : Ramiro Córdoba

    Durée de la vidéo : 11 min 47’

    Dimensions : 104×209 cm

    Exposition et processus créatif

    interview
    biographie

    Andrés Siri

    Buenos Aires, 1974
    Habite et travaille à Gérone

    Bien que le parcours artistique d’Andrés commence dans le monde de l’architecture, il commence très tôt à explorer d’autres domaines comme le dessin, la peinture et la photographie, la sculpture étant toutefois la discipline artistique qui lui permet de synthétiser sa formation d’architecte, un travail qu’il réalise actuellement à Gérone.

    Son œuvre reflète son intérêt envers les éléments liés au passage du temps, comme la captation de l’instant fugace et la perception des endroits en fonction de la lumière. Andrés Siri étudie la perception des choses. À travers une série d’images, il nous montre une réalité quotidienne avec les yeux d’une personne qui la découvre pour la première fois et nous invite à remettre en question ce que nous considérions jusque là comme indiscutable. Affichant un clair penchant pour l’étude des ombres, il nous montre le passage du temps et différentes manières de percevoir les éléments.

    Aussi bien son travail pictural –où l’artiste se penche sur la superposition de couches– que ses sculptures géométriques –basées sur des fragments de bois issus de bâtiments où il travaille en tant qu’architecte–, reflètent à quel point il aime insister sur les textures et mettre en relief la double lecture que permettent d’effectuer les objets, cherchant toujours, au-delà de la couleur, de la géométrie et de la lumière, une autre vérité, présente dans les œuvres, mais cachée.

    Licence à l’Université d’architecture et d’urbanisme de Buenos Aires (2002) et mastère en Critique et communication artistiques à l’Université de Gérone (2004).

    Il a exposé Parpelleig au Festival Fiels Empordà de Gérone, Espagne (2015) ; « Hipermerc’Art », à la galerie Safia, Barcelone (2014) ; « Superfícies », au Musée d’histoire de la ville de Gérone (2014) ; « Temps de Flors », Girona (2008 et de 2010 à 2015) ; Festival d’art indépendant Pepe Sales, au Centre culturel La Mercè, Gérone (2013 et 2014) ; « DelicARTessen », à la galerie Esther Montoriol, Barcelone (2013) ; lors de la septième édition de la Biennale d’art de Gérone (2013) ; « El Sur », au Centre culturel Borges de Buenos Aires (2006) ; « Imprecisiones », à la galerie Artnau, Gérone (2004) ; « Ulls de Ciutat », à Be Art, Gérone (2004) ; « Registres », à la galerie Banyoles, Gérone (2003) ; « Sol&dar&dad », au Centre culturel Borges, Buenos Aires (2001) et « Series », à l’Atelier Vera, Buenos Aires (2001).

    Il a dispensé différents ateliers comme Arquixics, destinés aux petits architectes, au Centre culturel Barri Vell – Mercadal, Gérone (2014-2015) ; Espais efímers, dans le cadre de Girona Temps de Flors, Gérone (2014-2015) ; et a travaillé en tant que professeur de peinture et de dessin à Gérone (2011-2013).